Vous êtes dans : Accueil > Activités de recherche et d'échanges > LE LABORATOIRE DE RECHERCHE DE L'EPS MAISON BLANCHE > Partenariats et coopération

Partenariats et coopération

Le laboratoire de recherche s’est impliqué dans un ensemble de partenariats extérieurs, d’abord au niveau de la coopération internationale avec les services psychiatriques d’Athènes en Grèce ou du Gauteng en Afrique du Sud, ensuite dans des réseaux de recherche européens en santé mentale, tel ENTER Mental Health , et enfin, au niveau local ou national, en s’impliquant par exemple dans la Cité de la Santé  à la Villette ou dans Vidéo et Santé Mentale

ENTER Mental Health : un réseau européen pour la formation, l’évaluation et la recherche en santé mentale

En juillet 2000, l’Ecole des Sciences de la Vie, de la Santé et de l’Environnement de l’Université de Middlesex au Royaume-Uni a organisé un colloque afin d’étudier la possibilité de créer un réseau européen d’établissements spécialisés en santé mentale. Cette rencontre a mené à la création d’ENTER Mental Health, un réseau européen pour la formation, l’évaluation et la recherche en santé mentale. En 2018-19, 18 centres de 16 pays européens font partie du réseau. Le réseau ENTER a pour principal objectif de faciliter le montage et le financement de projets de recherche multi-sites européens et d’encourager les échanges de pratiques entre les membres. Des projets majeurs, auxquels Maison Blanche a participé, incluent ISADORA, EMILIA, PROMISE. Créer des modèles européens de bonnes pratiques en soins en santé mentale, promouvoir la recherche paramédicale, partager des expériences, notamment en matière de formation professionnelle et d’évaluation des pratiques, sont au centre des préoccupations.

Cité de la santé

La Cité des sciences et de l'industrie – en partenariat avec le laboratoire de recherche - a créé au sein de sa médiathèque une offre de service destinée à répondre aux préoccupations en matière d'information et d'orientation santé, en co-animation permanente avec les professionnels et associations de santé. La Cité de la santé est un outil de décryptage du système de santé, centrée sur les préoccupations des usagers et non un lieu de consultation, de prescription, de diagnostic ou de soin. Elle fonctionne principalement comme lieu d'accueil, d’aiguillage et d’accompagnement vers l’information, ainsi que comme vitrine pour l’ensemble des partenaires. Sa conception fait l'objet d'allers et retours permanents avec les différents acteurs de la santé qui mutualisent dans cet espace des ressources de conseils et d'information (le corps médical, les assurances maladie, les organismes de santé publique, les structures d’orientation et d’accompagnement, les associations d’usagers,...). Depuis sa création, d’autres organismes dans le domaine de la santé mentale – et notamment le CHU Sainte-Anne, l’UNAFAM et la FNAPSY – ont intégré ce projet. Le laboratoire de recherche organise le calendrier de permanences des partenaires médicaux de ce projet, notamment avec l’Ordre des Médecins.
Financement : Drassif, Cité des sciences et de l’industrie.

Coopération internationale avec les services de santé mentale de la province du Gauteng, Afrique du Sud

Les services de santé mentale, du Gauteng en Afrique du Sud et l’EPS Maison Blanche, se sont engagés dans un projet de coopération (2008-2010) dans le cadre d’un programme de soutien par la Commission Européenne de la coopération inter-hospitalière internationale.
Le jumelage comportait plusieurs grands chapitres :

Un premier colloque dans le cadre de cette coopération a eu lieu le 9 avril 2008 à Johannesbourg, avec comme objet la prévention de la violence en psychiatrie.

Coopération avec les hôpitaux psychiatriques d’Athènes, Grèce

La coopération entre l'EPS Maison Blanche et l’hôpital d'Attique à Athènes a été initié en 2002 avec la signature d’une convention entre les ministères des deux pays. Cette coopération a été largement financée par la Commission européenne. On note par exemple la formation de deux équipes de professionnels grecs à Paris, en mai et juin 2008, et en février et mars 2009.

D’autres actions de coopération :